Accueil > Actualités > Xerox : Carl ICAHN nomme 4 candidats au conseil de l’Entreprise
carl-icahn-xerox-docline-xerox
ActualitésNominations

Xerox : Carl ICAHN nomme 4 candidats au conseil de l’Entreprise

Carl Icahn nomme quatre candidats au conseil de Xerox

L’investisseur Carl Icahn a désigné quatre candidats pour le conseil d’administration de Xerox, a annoncé le groupe lundi, après la démission d’un représentant d’Icahn en raison de divergences de vue avec les autres administrateurs.

(Source : Capital)

[stag_dropcap font_size=”60px” style=”squared”]C[/stag_dropcap]arl Icahn a désigné quatre candidats pour le conseil d’administration de Xerox, a annoncé le groupe lundi, après la démission d’un représentant d’Icahn en raison de divergences de vue avec les autres administrateurs. La démission de Jonathan Christodoro, ancien directeur général d’Icahn Capital, a mis fin à un accord de statu quo qui avait été conclu en 2016 et a permis à Carl Icahn de proposer ses candidats. Christodoro, qui siégeait au conseil de Xerox depuis juin 2016, a annoncé faire partie des quatre candidats aux côtés de Keith Cozza, Jay Firestone et Randolph Read.

Pourquoi Carl ICAHN nomme-t’il quatre nouveaux candidats au conseil de Xerox ?

Carl Icahn exige démission du CEO de Xerox Corporation, Jeff Jacobson, un peu moins d’un an après la nomination de ce dernier. « Le CEO est le personnage le plus important dans une société. Nous pensons que Xerox possède beaucoup de potentiel, mais il prendra la même voie que Kodak s’il n’y a pas de changements majeur », a expliqué l’actionnaire activiste au Wall Street Journal. « Les temps ont changé mais pas la vieille garde qui contrôle le conseil d’administration. »

Dans un entretien accordé au quotidien d’informations économiques, le milliardaire américain a expliqué qu’il voulait éviter un différend avec le conseil d’administration mais que ce dernier avait ignoré sa demande de retarder la date limite pour désigner de nouveaux membres . Le refus de rallonger le délai de réflexion a provoqué la démission du représentant de Carl Icahn au conseil, Jonathan Christodoro, mettant ainsi fin à un accord de statu quo conclu en 2016. Détenant 9,75% de l’entreprise, l’actionnaire activiste connu pour ses batailles homériques contre Michael Dell et Tim Cook, a toutefois le droit de nommer quatre nouveaux représentants au board. Son choix s’est porté sur Keith Cozza, CEO de la holding Icahn Enterprise, le producteur de films canadien Jay Firestone, l’investisseur Randolph Read, sans oublier Jonathan Christodoro, l’ancien directeur général d’Icahn Capital, qui reprend du service.

Les trois nouveaux sièges étaient jusqu’à présent occupés par des représentants de Conduent, l’entité de BPO (business process outsourcing), résultant de la scission de l’ancienne mouture de Xerox intervenue l’année dernière. L’autre entité, Xerox Corporation, regroupe de son côté les activités de technologie et d’externalisation documentaire. Conduent et Xerox corporation sont cotées en bourse séparément.

“Jusqu’à ces dernières semaines, il semblait que les décisions du conseil seraient en phase avec mes idées dans le meilleur intérêt de Xerox et de nos actionnaires”, écrit-il dans un courrier adressé vendredi à Robert Keegan, le président du conseil d’administration.

“Mais il apparaît maintenant que le conseil prendra des décisions qui entraîneront Xerox dans une direction que je désapprouve formellement”. Robert Keegan

Dans un communiqué, Xerox a réaffirmé ses prévisions de résultats pour cette année et noté que son titre avait gagné près de 30% cette année, surperformant l’indice S&P-500.

Icahn Associates Corporation, autre société d’investissement de Carl Icahn, est le principal actionnaire du fabricant de matériels de bureau avec une participation qui était de 9,7% en septembre.

L’action Xerox gagne 1,3% à 29,98 dollars dans les échanges d’avant-Bourse à Wall Street.

[stag_map lat=”41.145434″ long=”-73.428225″ width=”50%” height=”350px” style=”none” zoom=”15″ type=”roadmap”]